top of page
  • Photo du rédacteurPERSONA

Nicolas Comment // Chronique du temps qui passe

Dernière mise à jour : 25 août 2023


@Linda Tuloup

Avec quelques mois de retard, le temps étant au coeur du sujet, voici donc ma chronique du dernier livre de Nicolas Comment, Chronique du temps qui passe, avant de le retrouver à l'automne 2023 pour le n°24 de PERSONA et son nouvel album Blason.



Chronique du temps qui passe est donc peuplé d'exercices d'admiration comme le murmure le sous-titre.

Quel joyau que ce recueil. Nicolas Comment y déroule une pensée sublime, côtoyant les grands espaces intimes d’artistes qu’il a pu approcher, rencontrer, en partageant des instants uniques en leur compagnie.

Et combien Stan Cuesta, son éditeur et auteur de la préface, elle aussi subtilement rédigée, à raison : "Qui de mieux qu’un poète pour parler d’autres poètes et de leurs langues personnelles ". L’ouverture du livre, avec la disparition de Christophe et les souvenirs qui remontent à la surface, est prodigieuse. D’ailleurs, son texte écrit à la mort de ce dernier, lancé impulsivement sur Facebook " comme on lance une bouteille à la mer " m’avait tellement ému que je lui avais proposé de l’éditer en ouverture du n•12 de la revue, réalisé en plein confinement, le premier !


Christophe ©Nicolas Comment

À qui aime la littérature et les rencontres savamment laissées à l’impulsion du moment, ce livre est pour vous.

On y découvre un esprit libre, curieux, battant comme un cœur à vif au contact de ces écrivains, poètes, muses et de leurs mélodies confidentielles.

Inspiré, Nicolas l’est et le devient plus encore à l’évocation d’un silence, d’une volute de fumée, de mots découpés tels les cut-up de Burroughs ou les poèmes dada de Tristan Tzara, mots qui brillent dans les pupilles de ces artistes admirés et approchés si précieusement.

Ce livre est tel un bijou, admirable, non pas par sa valeur « financière », mais par sa proximité avec la profondeur de l'âme, la pensée en action, l'intelligence incarnée, la caresse d’une peau immaculée, comme une perle qui viendrait se nicher au creux du point suprasternal. Absolument désirable.

Et comme lui, je ne suis pas journaliste ( car on se trompe souvent à mon sujet, mais nous ne sommes pas là pour parler de moi), je peux donc m’étendre voluptueusement et savourer son geste amoureux, éthéré, jouir de ce que provoque son écriture, ses souvenirs, l’étreinte infinie de ces rencontres exceptionnelles.


Gérard Manset ©Nicolas Comment

Yves Simon ©Nicolas Comment


On y croise alors nombre d'êtres aimés, de Philippe Pascal à Gérard Manset, de Rodolphe Burger à André S Labarthe ou bien encore le touchant Marc' O, Lou la douce, Yves Simon le voyageur discret, Arielle Burgelin et sa beauté extatique...

De nombreuses photographies de Nicolas viennent aussi embellir l'ouvrage et nous faire découvrir plus encore ses liens avec d'autres artistes talentueux tels que Yannick Haenel, Jeanne Balibar, Etienne Daho, Jean-Jacques Schuhl...


A chacun d'entre vous maintenant de faire corps avec ce livre, je vous promets de belles chevauchées d'esprits et un délice de mots à chaque page, des étoiles plein les yeux !


Frédéric Lemaître


MÉDIAPOP EDITIONS / Chicmedias (2023)

(photo de couverture par l'immense Richard Dumas)

https://mediapop-editions.fr/catalogue/chronique-du-temps-qui-passe-exercices-dadmiration/

1 097 vues0 commentaire

Comments


bottom of page