• PERSONA

GODSPEED YOU ! BLACK EMPEROR // G_d’s Pee at State’s End !


Godspeed You !  Black Emperor
Godspeed You !  Black Emperor

Au dos de la pochette de Slow Riot for New Zero Kanada, un Ep sorti en 1998 par Godspeed You ! Black Emperor et qui les installa sur la carte mondiale du rock, on trouve la recette pour confectionner des cocktails Molotov. Cette fois, au dos de G_d’s Pee AT STATE’S END! sorti en avril 2021, figurent trois grenades chimiques utilisées généralement par les forces de l’ordre pour maitriser des manifestants, avec la mention « State’s Embrace » (étreinte de l’état). En vingt ans, la position « politique » de Godspeed You ! Black Emperor n’a pas changé. Leur manière de communiquer non plus. Les pochettes incluaient des fausses pistes – le titre du Ep était écrit en Hébreu, les notes de pochette à l’intérieur illisibles. Celles du nouveau disque laissent présager de plusieurs morceaux par face. En fait, ce ne sont que des sous-parties difficiles à identifier. Finalement, on retient quatre morceaux, un seul pour chacune des quatre faces des deux vinyles. D’ailleurs ils ne sont pas sans rappeler ceux de Slow Riot for New Zero Kanada : la batterie n’entre pas tout de suite, elle se déploie petit à petit pour de longues envolées qui flirtent avec le rock progressif. La musique est puissante par moment, belle, mélancolique parfois, et lyrique surtout. Des claviers sont présents, rendant les morceaux moins âpres qu’auparavant. Le son était brut dans les disques précédents, c’était leur charme, mais on peinait parfois à distinguer chaque instrument. C’est à ce niveau que le groupe est allé chercher quelque chose de nouveau. Il a eu le bon goût de demander au créateur de l’autre très bon studio de Montréal (Breakglass, l’autre étant l’Hôtel2Tango, monté par Godspeed You Black Emperor), Jace Lasek, d’enregistrer et de mixer son disque. Lasek est derrière le son des Besnard Lakes, bien sûr, le groupe qu’il mène avec sa femme, mais aussi derrière celui des Suuns. On sent sa présence dans ce disque, dans la matière sonore. Il y a une densité mais aussi une aération, qui évoque les grands espaces. La production donne envie d’écouter l’album à un volume sonore élevé, elle révèle des détails musicaux imperceptibles sur les précédents. Le mix est excellent, alors que le nombre de musiciens jouant ensemble monte à huit. C’est en partie le charme de ce disque : on retrouve tous les membres des débuts du groupe, la violoniste Sophie Trudeau qui joua sur « Wake up » d’Arcade Fire, le bassiste Mauro Pezzente qui fonda en 2000 La Casa Del Popolo, bar à concerts mythique de Montréal souvent comparé au CBGB de New York. On trouve même Michael Moya à la guitare, celui qui fit passer le premier Ep d’Arcade Fire à l’ingénieur du son de l’Hotel2Tango en lui disant, « Tu veux écouter le prochain plus gros groupe du monde ? » au début des années 2000, ce qui les amena à y enregistrer Funeral. Sans cette bande là, l’histoire du rock n’aurait pas été la même. Qu’ils continuent à inscrire Montréal en lettres de feu sur la mappemonde musicale est une bonne nouvelle.

Matthieu Davette

Godspeed You !  Black Emperor

GODSPEED YOU ! BLACK EMPEROR

G_d’s Pee at State’s End!

(Constellation Records).

Avril 2021.

58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout