• PERSONA

WARRIOR AMOR À MORT //WAA #7 
 LA MARBRERIE – 02 SEPTEMBRE 2022

Dernière mise à jour : 8 sept.


Le 2 septembre 2022 avait lieu la 7e édition des soirées Warrior Amor à mort, à la Marbrerie de Montreuil, organisée par le label WARRIORECORDS. Ce dernier a été créé en 2020 par Rebeka Warrior, musicienne et chanteuse des groupes Sexy Sushi, Kompromat (voir interviews dans la revue Persona n°9, été 2019 puis n°12 printemps-été 2020) et Mansfield.TYA (voir interview dans la revue Persona n°15, printemps 2021). Un certain nombre de musiciens qui ont collaboré avec le label ont d'ailleurs été relayés dans les pages de la revue Persona (Rebeka Warrior, Maud Geffray, Fishbach, Vimala Pons). Nous avons eu l’occasion de nous rendre à cet événement de rentrée.

Le label WARRIORECORDS produit des albums de techno, EBM (Electronic Body Music), Cold Wave, New Wave, Hardcore, mais aussi des fictions sonores, des livres audio et des mixes. Il organise aussi régulièrement des événements queer et transféministes et prône également des valeurs anti-racistes et résistantes. Selon les mots de la maison Warrior : « Nous voulons juste redonner à la musique ses vocations premières : faire danser, penser, fédérer, pleurer et s'aimer. »


Cette 7e édition avait donc lieu à la Marbrerie de Montreuil, ancien site industriel qui s’est reconverti en salle de spectacle depuis 2016. Salle aux poutres en bois apparentes, tôle ondulée en guise de toiture, mezzanine, murs en béton brut, espace cantine où se trouvait d’ailleurs un stand de prévention et de réduction des risques en soirées et de lutte contre les violences sexuelles en milieu festif, tenu par les associations Fêtez clairs et Consentis. Se trouvait aussi le merchandising du label, avec notamment des vêtements éthiques, écologiques, responsables et respectueux des conditions de travail, qui sont produits par Stanley Stella. Le public était nombreux à ce rendez-vous, déjà sold out depuis quelques semaines.

On sentait tout le monde très enthousiaste de se retrouver et d’assister à cet événement. Lieu idéal donc pour fêter cette rentrée du label WARRIORECORDS.


Les djsets ont démarré avec Imchaos, projet parallèle d’Amandine Stioui, membre du groupe parisien Minuit Machine. Tout le public n’était pas encore arrivé mais on sentait chacun prendre ses marques et investir les lieux. Djset marqué d’ambiances de musique techno, post-industrielle, avec des enchainements très calibrés.


Puis Rebeka Warrior est arrivée et a enflammé le public venu en grande partie exprès pour elle. L’ambiance était à son comble. Quelques personnes dansaient même sur scène, torse nu. La sélection musicale de Rebeka Warrior était faite de musiques techno également, avec quelques incursions chantées par elle-même au micro. On pouvait même y voir quelques fans de Mansfield.TYA dans la salle, portant un t-shirt avec le nom de la formation du groupe. Comme quoi, quels que soient les genres musicaux investis par Rebeka Warrior, son public lui reste fidèle.


Enfin, nous avons pu assister au djset de Dance Divine (alias Diana Dobrescu), qui a démarré son show perruque jaune fluo sur la tête avec le morceau pop Pourpre, aux paroles bien entrainantes qu’elle chantait au micro : « La couleur pourpre […] ». Ce morceau est sorti sur le label WARRIORECORDS, en mai dernier. La soirée s’étalant toute la nuit, nous n’avons pas pu rester pour le dernier djset de McKenzie, venue tout droit de Géorgie, mais nous pouvons imaginer que l’ambiance est restée la même : survoltée, bienveillante et pétillante, à l’image du label.


Audrey Schnell


https://www.warriorecords.com/

https://www.facebook.com/imchaosdj

https://www.facebook.com/mckenziemusicofficial





96 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout