top of page

BAXTER DURY // Live Report (Krakatoa, Mérignac (33), 3 octobre 2023)


©Jessica Calvo

Deuxième étape française de la tournée européenne de promotion de son septième et dernier album en date, I Thought I Was Better Than You, pour le dandy anglais qui a fait salle comble, ce qui n'est pas vraiment une surprise tant il sait qu’il peut compter sur une très fidèle fanbase.


Alors que la salle du Krakatoa de Mérignac dans la banlieue de Bordeaux est jetée dans la pénombre, les lumières qui éclairent la scène laissent apparaître une formation à 4 musiciens : un clavier, une batterie, des cordes (une guitare et une basse sont sur leurs supports) et un micro central pour le maestro. Un peu cabot comme à son habitude, Baxter Dury laisse ses musiciens entrer sur scène en premier avant de rejoindre le micro et entonner le début de So Much Money, première piste du dernier album, dont les paroles s'inscrivent en miroir du livre de souvenirs, Chaise longue, publié il y a 2 ans :


Hey mummy, hey daddy Who am I? Who am I, mummy? Who am I? Who am I? Who? Who am I? Daddy? Daddy...


Faisant l'impasse sur le reste de la chanson, il enchaine sur le titre suivant, Leak at the Disco, l'un des classiques du répertoire. Dans le plus pur style de dandy punk qu'il affectionne, il est habillé d'un pantalon et d'une veste clairs au-dessus d'une chemise du même ton - avec des chaussures de type Converse basses aux pieds.

Les titres s'enchainent pour une setlist variée qui va chercher des titres dans 6 des 7 albums studio existants, avec malgré tout une majorité de titres issus de I Thought I Was Better Than You puisque sur les dix que compte l'album, sept seront joués ce soir. Baxter Dury occupe l'espace, va de gauche à droite en invectivant un public plutôt réservé au début mais qui se laissera de plus en plus dompter par le musicien au fur et à mesure que le set avance, pour finir dans une excitation non contenue à partir des premiers rappels en tête desquels le morceau le plus connu de sa discographie, Cocaine Man.


©Jessica Calvo

©Jessica Calvo

Entre-temps la veste ainsi que la chemise ont été enlevées, et c'est en débardeur blanc que le chanteur assure une bonne partie du concert, agrémenté d'un bandeau dans les cheveux façon samourai, ce qui l'amènera à esquisser quelques gestes d'arts martiaux entre deux couplets ou refrains. S'il était rentré sans un mot sur scène au début, Baxter Dury communique de plus en plus avec le public, notamment sur un superbe Celebrate Me, hymne à sa gloire autoproclamée, à prendre comme toujours avec lui, au second degré.

Au final, un peu plus d'une heure et demie, Baxter aura une fois de plus réussi son numéro de charme devant un public certes conquis d'avance mais qui n'aura pas été déçu par la prestation du dandy qui lancera des « I love you » que la salle lui rendra bien.


©Jessica Calvo

Enfin, comment ne pas remarquer la présence et souligner l'importance de la claviériste Madelaine Hart, sa fidèle complice, qui vient constamment adoucir par son chant cristallin la rugosité de la voix et de la tonalité de l'Anglais. Leur complémentarité fonctionne à merveille et semble même se bonifier au fil des ans.

Xavier Martin


Setlist : “So Much Money”, “Leak at the Disco”, “Isabel”, “I'm Not Your Dog”, “The Night Chancers”, “Pale White Nissan”, “Slumlord”, “Crashes”, “Happy Soup”, “Leon”, “Almond Milk”, “Oi”, “Aylesbury Boy”, “Pleasure”, “Palm Trees”, “Miami” - Rappels : “Cocaine Man”, “Celebrate Me”, “Prince Of Tears”, “(Baxter) These Are My Friends”, “Shadow”


©Jessica Calvo

BAXTER DURY I Thought I Was Better Than You (2023)






88 vues0 commentaire

Comments


bottom of page